Robe de cour dite « de Joséphine »
5

Costumes de cour

Notice
Attribué à Jean-François Bony (Givors, 24 février 1754 - Paris, 1825)
Robe de cour dite « de Joséphine »
Tulle de soie brodé au point de chaînette, de tige, de noeud et passé empiétant en soie, chenille et coton.
Lyon , vers 1804-1810
MT 29754. Achat Mauerer , 1912
Oeuvre exposée , Musée des Tissus
© Nom (Prénom), « titre de la notice », in Lyon, MTMAD, www.mtmad.fr (en ligne), mise en ligne en 2014. Consulté le jj/mm/aaaa. URL de la notice
Description
Portée sur un fond de robe en taffetas bleu ciel, cette robe en tulle révèle les évolutions qui se produisent dans la mode féminine sous l'Empire. La silhouette, inspirée de l'antique, présente une taille haute, un décolleté carré, de petites manches bouffantes, et une jupe légèrement évasée qui se déploie en une traîne imposante. Le tulle léger est brodé aux points de chaînette, de tige, de nœud et au passé empiétant, au moyen de coton blanc, de soie polychrome et de chenille de soie, pour former un délicat semis de feuillages, rehaussé, sur la poitrine, de fleurs épanouies. La traîne est festonnée d'un motif de draperie en trompe-l'œil, souligné par une guirlande florale en chenille de soie et soie polychrome. Des branches feuillues en coton blanc, chargées de fleurs en soie polychrome, lancent des tigelles sinueuses vers la ceinture, qui suivent le tombé de la jupe. Le musée des Tissus conserve plusieurs gouaches de Jean-François Bony représentant des costumes féminins, des broderies et des essais de broderie qui lui sont attribués. On y reconnaît la même science de la composition, et une maîtrise comparable des techniques de broderie sur étoffe légère. On attribue donc à Bony le décor de cette robe de cour, à laquelle la légende attache aussi le nom de l'impératrice Joséphine.
Maximilien Durand
Bibliographie
Bibliographie :
Cox (Raymond), Le musée historique des Tissus de la Chambre de Commerce de Lyon. Précis historique de l'art de décorer les étoffes et catalogue sommaire, Lyon, s. d., pl. 167 ; Lyon et Napoléon, Lyon, musée des Tissus, 2005, p. 143 ; Guide des collections. Musée des Tissus de Lyon, Lyon, 2010, p. 230 ; Durand (Maximilien), Le Génie de la Fabrique, Lyon, 2016, n° 63, p. 123
Exposition :
Costumes de cour et de ville du Premier Empire, Paris, musée du Costume de la Ville de Paris, 1958, n° 19 ; Joséphine, Paris, musée du Luxembourg, 2014, n° 51, p. 111