Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
.
Rechercher une oeuvre

La grande Fabrique d’étoffes d’or, d’argent et de soie

Description Chefs d'oeuvres Commentaires

​​C’est dans les dernières années du règne de Louis XIV (mort en 1715) puis sous la Régence (1715-1723) que Lyon s’éloigne des modèles italiens pour créer des étoffes de très grande qualité qui affirment la spécificité de la ville dans le domaine du tissage.

Les inventions des mécaniciens, qui améliorent le métier à tisser, comme Claude Dangon, Basile Bouchon, Jean-Baptiste Falcon ou Jacques Vaucanson, tout comme le développement du dessin de fabrique comme un art à part entière, avec Jean Revel, le « Raphaël de la Fabrique », par exemple, permettent de produire des étoffes admirables : se développent les motifs de fleurs ou de fruits traités au naturel, les trompe-l’oeil de fourrure, de plume ou de dentelle, les décors exotiques d’ananas, de fleurs ou de vases chinois. On conçoit même des dessins allégoriques, des saynètes pastorales ou illustrant la vie à la cour de l’Empereur de Chine.

La publication, en 1765, du traité d’Antoine-Nicolas Joubert de l’Hiberderie intitulé Le dessinateur pour les fabriques d’étoffes d’or, d’argent et de soie est le premier témoignage de l’importance accordée au dessin à Lyon. Les dessinateurs reçoivent d’ailleurs systématiquement une indispensable formation au tissage. Car les dessins qu’ils fournissent doivent pouvoir être transcrits en mises en carte afin de monter le métier susceptible de les exécuter. Pour les étoffes les plus riches ou les motifs les plus complexes, ces opérations relèvent de l’exploit. Les étoffes, extrêmement coûteuses, sont réservées à l’ameublement et à l’habillement des personnalités les plus éminentes ou au service de l’Église. 

 

Aucun commentaire

Déposer un commentaire

Les informations qui vous concernent sont destinées exclusivement au Musée des Tissus et musée des Arts décoratifs de Lyon. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés").
Pour l'exercer, adressez-vous au Musée des Tissus et musée des Arts décoratifs, 34 rue de la Charité 69002 Lyon - France.

Visite interactive
26 La grande Fabrique d’étoffes d’or, d’argent et de soie Situer sur le plan du MTMAD
Infos utiles Comment venir
Musée des Tissus et musée des Arts décoratifs, 34, rue de la Charité, 69002 Lyon - France Plan d'accès au MTMAD Horaires
Du mardi au dimanche
de 10 h à 18 h

Fermeture les lundis, jours fériés,
dimanches de Pâques
et de Pentecôte
Renseignements
- Téléphone : + 33 (0)4 78 38 42 00
- Télécopie : + 33 (0)4 72 40 25 12
- Mail : info@mtmad.fr
- www.mtmad.fr
- facebook
- pinterest